Hellboy : la nouvelle adaptation fait un démarrage catastrophique aux US

Avec son box-office et son tournage calamiteux, Hellboy nous fait une petite The Predator.

Dynamité par les producteurs, éparpillé par la presse, Hellboy est également en bonne voie pour se faire ventiler dans les abysses de l'histoire du cinéma par le grand ventilateur du box-office. À l'heure ou ces lignes sont écrites, Hellboy n'a pas encore de résultat international, mais sur son sol d'origine, les US, le jugement est sans appel : 12 millions de dollars à peine pour son premier week-end d'exploitation, sachant que le film a coûté 50 millions de dollars (hors dépenses market) au studio Lionsgate. Même pas un quart du budget officiel donc...

Grand méchant box-office

 

Pour expliquer cela, on pourra avancer qu'il s'agit d'une adaptation d'un comics violent et sombre peu connu du grand public - et les deux Hellboy de Guillermo del Toro s'étaient déjà un peu cassés les dents là-dessus, même si beaucoup moins violemment -, ou encore que le film a fait le choix osé du rated-R pour nous offrir de la violence, ce qui le coupe nécessairement d'une partie du public.

Mais couplé a tout ça, on pensera d'abord à la première bande-annonce, qui avait fuité et avait été très mal reçue par le public, créant un buzz négatif... et surtout on pensera au film en lui-même, qui n'est franchement pas bon. En plus de l'atomisation critique générale (là où Guillermo del Toro profitait de critiques positives), ce Hellboy avec David Harbour (le shérif de Stranger Things) et Milla Jovovich est par ailleurs très mal noté par le public pour le moment, avec un C sur CinemaScore. Ne reste donc plus que l'international pour sauver ce nouvel Hellboy maudit. Ah non, y'a Avengers : Endgame en fait.